Amitiés et partage

Lait Grenadines avec mes mamans

Vendredi 4 mars

En fin d’après midi...

   

                         Claudette                                                     et Christiane

…arrivent de métropole, soit disant pour une croisière de 10 jours dans les Grenadines mais tout bien considéré, je reste persuadé que leur conscience professionnelle, les conduisent à bord pour nous surveiller, tout comme au travail dans le service d’imagerie médicale à l’hôpital de Montreuil sous Bois. A peine embarquées, nous levons l’ancre et allons poser notre ancre dans la baie de Ste Anne, nous nous tenons à carreau !

Samedi 5 mars

Après le petit-déjeuner, nous mettons en route pour Ste Lucie. Beau temps, mer belle, nous naviguons confortablement à la voile,

 Christiane prend la barre et nous conduit royalement...

...jusqu'à l'anse Cochon où nous posons notre ancre pour déjeuner.

Vers 16h prise d’un corps-mort au pied de Petit Piton, baignade et rafraichissement.

Dimanche 6 mars

Après une nuit un peu rouleuse, nous petit-déjeunons et démarrons de bonne heure pour une longue journée de navigation.

Nous croisons le Royal Clipper qui tient dans la main de Christiane.

        

Peu après midi nous arrivons sous le vent de Saint Vincent et dégustons la tarte poire et roquefort de Martine puis nous continuons à longer l’île vers le Sud.

Vers 16h30 nous posons notre ancre à Bequia…

        

…et mes mamans débarquent pour se dégourdir les jambes après  2 jours sans poser pied à terre.

Lundi 7 mars

La matinée est consacrée au ravitaillement et surtout aux formalités de douane et immigration. Finalement, nous réussissons à regagner le bateau vers 11h30 et mettons aussitôt en route, cap sur Mayreau. Le temps est très beau et la mer belle, au point que  nous arrivons à déjeuner confortablement en naviguant.

            

Vers 15h30 les filles débarquent à Salt Whistle Bay, à ,Mayreau…

                   

 …pour une traversée de l’île à pied. Pendant ce temps, je me rends à Saline bay, où nous passerons la nuit, et débarque pour les retrouver…

                 

…chez Robert où elles m’attendent un verre à la main.

           

Nous redescendons à Saline bay pour regagner le bateau, nous baigner et aller chercher Daniel du Namaste qui emmène son bateau, pour le laisser à Grenade avant de retourner à Antibes. Nous prenons un petit apéro puis débarquons…

                     

…pour retourner chez Robert et son restaurant rasta. La journée se termine tard et quelque peu enrhumés.

Mardi 8 mars

Le mouillage étant quelque peu rouleur, nous commençons par lever l’ancre afin de nous rendre aux Tobago Cays où nous pouvons prendre notre petit-déjeuner dans le confort.

   

Le matin nous allons, tout d’abord, sur Petit Bateau pour nous dégourdir les jambes et goûter au paysage et ses couleurs.

           

Il fait chaud et nous allons faire un plouf dans la piscine naturelle, à côté du bateau.Puis nous allons en annexe à Baradal avec l’équipement pour aller voir les tortues marines.

 

Nous allons, d’abord faire un tour dans l’île,…

                                                

…faire coucou aux iguanes…

 

…puis nous allons nous rafraichir en faisant coucou aux tortues avant de retourner à bord déguster le déjeuner préparé par Martine.

   

     

L’après-midi, nous commençons par faire un tour dans le monde aquatique sur la barrière de corail…

    

…puis nous retournons nous repaitre de la beauté du paysage. Le temps passe et il est temps de retourner à bord pour la préparation du dîner et le BBQ. La soirée se termine mal quand je constate que j’avais mal amarré l’annexe et que dans la nuit noire, l’espoir de la retrouver est très faible. Le boat boy Carlos m’embarque à bord de son bateau pour aller à la recherche de l’annexe, sans succès. C’est, désespérés que nous allons nous coucher.

Mercredi 9 mars

Préoccupés par la disparition de l’annexe, notre sommeil s’en ait ressenti, Sydney puis Walter passent et nous les informons de notre désarroi, ils ameutent leurs connaissances pour essayer de retrouver l’annexe et finalement, Carlos arrive avec notre annexe en remorque.

  

Nous arrosons l’évènement et remercions Carlos en espèces sonnantes et trébuchantes. Vers 9h nous quittons les Tobago Cays pour nous rendre à Bequia. Le vent est de Nord Nord-est, la houle croisée de Nord et d’Est, ce qui rend la navigation assez inconfortable. Pour ajouter à cela, le foc explose et nous condamne à faire route au moteur, le moral un peu dans les chaussettes

14h30 nous posons, enfin, notre ancre dans Admiralty Bay à Bequia et débarquons.

  

  

   Claudette et Christiane partent en excursion à la découverte de l'île et, pendant ce temps là, nous allons dégréer le foc pour l'emmener chez un voilier afin qu'il nous le répare. Vers 17h, nous retrouvons Claudette et Christiane ravies de la balade et nous embarquons sur Charmeur de Vent pour soigner nos estomacs.

Jeudi 10 mars

  

Matinée balade, baignade pour Claudette et Christiane, vaisselle, rangement et cuisine pour les charmeurs de vent. Après-midi courses, formalités douanières et récupération du foc chez le voilier pour toute l’équipe. Vers 16h, nous mettons en route, cap sur Saint Vincent. Nous faisons route avec la grand-voile et le moteur, la visibilité est exceptionnelle et…

                      

…nous avons la visite des dauphins.

        

A l’abri de Saint Vincent, nous gréons le foc puis continuons…

         

…le long de l’île avec un couché de soleil sympa avant de poser notre ancre dans la baie de Cumberland.

     

La soirée se passe au Black Baron dans un environnement de pirates.

Vendredi 11 mars

Aux premières lueurs du jour, nous levons l’ancre pour nous rendre à Sainte Lucie.

         

Nous prenons notre petit-déjeuner en longeant Saint Vincent vers le Nord et ses plantations de cannabis, source principale de l’île, dans un paysage sauvage et splendide.Le  ciel n’est pas beau et le vent très contraire, ce qui nous oblige à naviguer à la voile et à la vapeur, que je vous y prenne à sourire. Vers midi nous prenons un corps-mort à Jalousie, entre les 2 pitons, aidés par le boat boy Africa…

                                                  

…puis nous négocions, avec lui, l’excursion terrestre de Claudette et Christiane. Après le déjeuner, Africa vient nous chercher avec sa barque et ses 75cv, il nous conduit à bon train jusqu’à Soufrière, je les quitte pour faire les formalités de douane et immigration et les filles montent dans une voiture qui ferait beaucoup rire les contrôleurs techniques de France.

    

Pour commencer elles vont visiter le volcan et son cratère…

                  

puis elles vont goûter aux cascades d’eau chaude…

   

…enfin elles visitent le jardin botanique.

        

   

 

A leurs retour à bord, je les emmène faire un tour au Hilton dans le paysage grandiose des 2 Pitons…

       

…et nous finissons par une balade, confortable, dans les arbres avant de retourner à bord de Charmeur de Vent.

Samedi 12 mars

Peu après 8h, le petit-déjeuner pris, nous larguons le corps-mort de la réserve et allons au moteur jusqu’à Castries, sous un ciel chargé en nuages et agrémenté de quelque brumisations. Nous arrivons peu avant midi à Castries, la capitale de Sainte Lucie, mouillons l’ancre et débarquons

         

pour un ravitaillement au marché et des emplettes auprès des artisans.

        

Nous repartons, ensuite, pour nous rendre dans la baie de Rodney, au Nord de l’île.

        

Avant de mouiller l’ancre, nous faisons une incursion dans la marina de Rodney…

        

…puis mouillons notre ancre dans la baie de Rodney. Les filles débarquent et vont faire un tour sur Pigeon Island.

  

Après dîner, nous débarquons pour aller boire un  verre dans le cadre étonnant du bar restaurant La Jambe de Bois, animé par un petit groupe de musiciens qui nous jouent des chansons des années 60 à 90.

Dimanche 13 mars

               

Après le petit-déjeuner et la vaisselle, prise d’assaut par Christiane pendant que j’avais le dos tourné, nous partons pour la Martinique. Le temps est beau mais le vent est trop Nord pour que nous puissions faire route direct, ce qui nous oblige à tirer un bord à l’approche de la Martinique.

                           

Finalement, peu après midi et demi, nous entrons dans la Baie des Anglais, aussi appelée le Cul de Sac des Anglais et nous posons l’ancre bien à l’abri, entourés de mangrove.

  

 

       

Après le déjeuner nous débarquons pour une balade à terre dans la mangrove vers l’île Chevalier. 2h plus tard, nous sommes de retour sur les plages près de notre bateau et allons essayer de nous rafraichir dans une eau à plus de 30 °C.

Lundi 14 mars 

La dernière nuit, à bord, de mes mamans  a été la plus calme de la croisière, …

       

…le temps est beau et après le petit-déjeuner, nous débarquons pour goûter, une dernière fois, au site. La baignade finie, nous regagnons Charmeur de Vent et mettons en route pour Le Marin. Peu avant midi nous entrons dans la baie du Marin et allons mouiller notre ancre après avoir fait le plein de gasoil.

  

Vers 14h30 nous débarquons pour nous rendre à l’aéroport.