Amitiés et partage

De Martinique à St Martin

Vendredi 8 février 2008

15h10 Après la multitude de choses à faire au dernier moment, nous partons pour Grande Anse d’Arlet. Vent d’Est 20 nœuds mer peu agitée.

        

15h40 Nous sortons de la baie du Marin voiles en ciseaux, cap sur le Diamant.

16h50 Mouillage à Grande Anse d’Arlet, nous mettons l’annexe à l’eau pour aller chercher du pain, son moteur refuse de démarrer, après démontage du carburateur pour se rendre compte qu’il n’y a pas de joint, nous allons à terre à la rame.

Samedi 9 février 2008

7h25 Départ pour la Dominique, temps couvert, nous remontons vers le nord de la Martinique voile et moteur, nous avons la visite des Dauphins.

 

10h50 Juste avant l’arrivée au Prêcheur, je décide de mettre un deuxième ris à la grand voile en prévision du temps dans le canal de la Dominique.

11h20 Nous entrons dans le canal de la Dominique, vent d’Est 25 à 30 nœuds mer forte.

          

15h Cachacrou, au Sud de la Dominique, par le travers, nous soufflons après 3h30 de tchakeur.

         

19h Prise du corps-mort,de nuit, à Portsmouth, au Nord de la Dominique.

Dimanche 10 février 2008

7h35 Départ pour Deshaies, au Nord Ouest de Basse Terre en Guadeloupe.

   

10h15 Nous entrons dans l’archipel des Saintes par le Sud, entre Grand Ilet et la Coche, un moment de répits après avoir navigué par 25 nœuds de vent établi et 3 à 5 mètres de creux.

     

10h35 Sous sortons de l’archipel, cape sur la pointe de Vieux Fort au Sud de Basse Terre.11h40 Nous passons la pointe de Vieux Fort et remontons la côte sous le vent de la Guadeloupe.

15h20 Mouillage à Deshaies, baignade et détente.

Lundi 11 février 2008

6h45 Départ pour Nevis, vent d’Est 15 à 20 nœuds mer peu agitée à agitée, nous naviguons sous deux ris et foc entier.

  

11h40 Nous arrivons à l’abris de Montserrat et constatons les dégâts engendrés par l’éruption volcanique d’il y a 10 ans. La ville principale de l’île, Plymouth, est depuis une ville morte partiellement engloutie par la lave.

12h50 Nous passons la pointe de Bransby et mettons le cape sur Nevis à 35 milles nautiques.

13h Nous changeons de programme et décidons de profiter des conditions clémentes pour faire route sur St Barth et ainsi écourter la navigation du lendemain prévue plus musclée par la météo. Nous larguons un ris afin de marcher à une moyenne de 7 nœuds.

14h10 Nous passons l’île de Redonda et pêchons un petit thon, s’en ai fini des sarcasmes de Doudou et Anne-Catherine sur mes qualités de pêcheur.

   

16h20 Nous sommes au vent de Nevis.

17h10 Un nouveau cas de suicide chez les thons, nous décidons d’arrêter de pêcher, nous avons assez pour un repas.

18h05 Couché de soleil sur St Kitts.

Mardi 12 février 2008

00h20 Nous mouillons à Gustavia, le port de St Barth, surpeuplé, après avoir été accueillit par un gros grain. Nous allons nous coucher après avoir arrosé la fin de notre navigation avec un planteur.

8h40 Nous quittons le mouillage garni de yachts de toutes tailles et formes, autant d’étalages de richesses nous conforte dans la sobriété de notre voilier. Nous mettons le cape sur St Martin.

9h20 Nous passons sous le vent de l’île Fourche et l’arrivée d’un grain nous rebrousser chemin à l’abris de l’île.

10h Nous repartons pour St Martin.

11h50 Nous passons entre la pointe Nord de St Martin et Tintamarre.

              

12h05 Nous descendons vent arrière vers Marigot la ville principale du côté français.

13h10 Nous mouillons près du passage permettant de rentrer dans la lagune, en attendant l’ouverture du pont pour passer.

14h45 Nous mouillons dans la lagune à proximité d’un ponton pour pouvoir débarquer à la rame, le moteur de l’annexe étant au chômage.