Amitiés et partage

Le retour du carénage

28 novembre 2008

      

Après 5 jours à travailler sur la coque de Charmeur de Vent afin qu’il retourne à l’eau avec un nouveau maillot de bain rouge, 5 jours à servir de repas aux moustiques dans une chaleur très humide, le moment est venu de retrouver la mer et un air libérateur à l’écart des insectes. Retrouver la liberté d’aller où bon nous semble et d’être bercé la nuit par les mouvements légers du bateau à l’abri. Philippe, après de multiples escales, nous rejoint ce jour là pour la remonté jusqu’en Martinique.

29 novembre 2008

Après une soirée barbecue au restaurant du chantier naval en compagnie des autres habitants de la mer, nous levons l’ancre pour rejoindre Prickly Bay. Notre court séjour à Prickly a pour but de nous procurer quelques fournitures pour le bateau et nous craquons pour une annexe de 8 pieds à fond rigide dont le confort est incomparable à côté de la précédente.

30 novembre 2008

        

         

La côte Sud de Grenade est riche en mouillages très abrités et nous choisissons Hog Island pour notre plus grand bonheur. L’île est, reliée à Grenade par un pont depuis peu, une route en terre, pour le moment, la traverse et tout semble penser qu’elle va être vendu par parcelle. Nous nous sentons des privilégiés de pouvoir la sillonner encore sauvage.






1er décembre 2008

      

Notre navigation en remontant la côte au vent de Grenade, nous conduit à Grenville protégé par une barrière de corail, que nous explorerons avant d’aller visiter la ville. La ville, d’apparence modeste, a de nombreuses banques et beaucoup de petits supermarchés. Nous aurons l’occasion de voir défiler des enfants, en uniforme, précédés par une musique militaire, nous n’avons pas pu savoir la raison de ce défilé.


2 décembre 2008

        

Nous continuons notre remonté qui nous mène à Sandy Island, au Nord de Grenade, où nous nous arrêtons pour une séance de palmes masque tuba, visite de l’île et le repas de midi. L’architecture des maisons en ruine sur l’île nous fait penser qu’elles étaient habitées par des fonctionnaires. Les détritus, plus qu’abondants et tout frais gâchent la magie du site et nous retournons sur Charmeur pour déjeuner et repartir à destination de Carriacou pour la nuit.



3 décembre 2008

         

Au mouillage dans Tyrrel Bay, à Carriacou, nous profitons du lieu habité par plusieurs nationalités européennes qui offrent des services tournés vers les voiliers et ceux qui habitent dessus. Ainsi reverrons nous Sylvie, Iwen et leurs enfants, Morgan et Salomé habitant sur leur Warram. Nous profiterons de la journée pour nous faire une escapade à Saline Island au Sud de Carriacou.


4 décembre 2008

Suite à une deuxième et dernière nuit à Tyrrel Bay, nous partons pour Petit Saint Vincent (PSV) mais au par avant nous nous arrêterons à Hillsborough afin de faire notre sortie en douane et immigration du territoire des Grenadines de Grenade. Un dernier arrêt dans le territoire, à Petite Martinique, pour faire le ravitaillement en Gasoil et eau et nous mouillons à PSV pour la nuit et allons à terre pour prendre un apéro à l’hôtel de l’île.

        


5 décembre 2008

         

         

Après un stop à Morpion pour une séance de snorkeling et 40 minutes de navigation, nous nous arrêtons à Union pour un ravitaillement et naviguons à nouveau une petite heure pour profiter des Tobago Cays. Nous faisons du snorkeling à Baradal pour rendre visite aux tortues, habituées d’être entourées de curieux puis allons explorer les petites îles.

     

6 décembre 2008

         

Les bonnes choses ont une fin et repartons vers le Nord. Nous ferons halte pour la nuit à Bequia.


7 décembre 2008

Deux heures de navigation suffiront pour arriver à Young Island, la Riviera de Saint Vincent, palmes masque tuba au programme et ascension de Duvernette le pain de sucre de Young Island.

          


8 décembre 2008

Nous levons l’ancre pour nous rendre à Kingstown, capitale de Saint Vincent où nous faisons la clearance de sortie du territoire et quelques courses. Philippe se trouve une paire de lunettes de soleil, la précédente lui donnant un air de pirate. L’après midi nous mouillons à Cumberland, à l’Ouest de St Vincent, aidé par Maxwell qui amarre l’arrière du bateau à un arbre. La soirée est partagée entre le repas chez Benis et un dernier verre au Black Baron où Philippe retrouvera des personnes avec qui il navigua l’année précédente.

9 décembre 2008

Navigation sur le canal de St Vincent jusqu’à la Soufriere à Ste Lucie où nous serons à un Corps-mort de la réserve naturelle, Philippe y explore les lieux en palmes masque tuba.

10 décembre 2008

         

Après l’excursion, de Philippe au volcan, la cascade d’eau chaude et du jardin botanique, nous repartons en longeant la cote sous le vent vers le Nord de Ste Lucie pour aller mouiller à Pigeon Island dans Rodney Bay suite à un stop à Castries pour le ravitaillement en fruits et légumes.


11 décembre 2008


Nous voici de retour dans notre petit bout de France, la Martinique. Nous mouillons au Marin pour la clearance d’entrer dans le territoire français et prenons d’assaut le supermarché achalandé à la française.

12 décembre 2008

Nous repartons pour les anses d’Arlet où nous arrivons après 3 heures de navigation au portant, exploration de la faune sous-marine et farniente.

13 décembre 2008

         

Petite navigation en direction de la baie de Fort de France et arrêt à l’anse Noire pour déjeuner et faire un coucou aux poissons. Nous repartons ensuite pour la Pointe du Bout et mouillons à Trou Etienne puis allons à terre pour explorer ce  lieu touristique martiniquais.

14 décembre 2008 

 Après le petit déjeuner, nous nous rendons à Port Cohé, petite enclave dans la mangrove aménagée en port de fortune à deux pas de l’aéroport où nous accompagnons Philippe avec Isabelle venue nous rejoindre pour nous emmener ensuite chez elle.

Grenadines express

Jeudi 25 décembre

Cécile, Magalie, Xavier et Pierre arrivent en fin de journée et nous levons l’ancre pour dîner et passer la nuit à Ste Anne. Après la prise des antidépresseurs à base de rhum et le repas, tout le monde se couche tôt, le programme du lendemain étant chargé.

Vendredi 26 décembre

5h du matin, alors qu’il fait encore nuit, tout le monde debout pour le petit déjeuner. 6h départ pour une longue navigation jusqu’à Bequia dans les Grenadines. Après à peine une heure de navigation, une belle dorade coryphène se fait prendre à la ligne de traîne à la grande joie des passagers qui se voient distraire de la nausée souvent inévitable le temps de la marinisation les premières heures. Pierre nous a fait la démonstration de ses talent de barreur et tout le monde a brillamment surmonté cette journée de navigation avec une météo quelque peu rock and roll. Nous arrivons à Bequia peu après le couché de soleil alors qu’il fait encore jour.