Amitiés et partage

Carriacou

 
Lundi 16 février
Jour de l’anniversaire de Martine, la grève en Martinique, depuis le 5 février, commence à bien perturber tout le monde. Comme souvent, nous allons au cybercafé pour consulter nos courriels et winfinder pour les conditions météo en vu de notre départ, demain, pour Carriacou. Sylvie, la patronne du cybercafé, nous demande si nous pourrions faire un aller retour à Ste Lucie le lendemain afin de leur ramener de l’essence et du gasoil. Ne pouvant le faire le lendemain, nous leur proposons d’y aller ce jour. Branle-bas de combat, les commerçants voisins se lient à nous et nous voici partis vers 14h avec l’équipe du restaurant le Ti-Toques, cap sur Ste Lucie. 

           

17h15 nous accostons à la pompe à essence de Rodney Marina et soudoyons le pompiste qui refuse de nous servir, l’heure étant largement passée. Une demi-heure plus tard, nous repartons pour la Martinique chargé de bidons de toutes tailles contenant environ 500 litres de carburant.

         

Vers 21h30 nous mouillons au Marin et débarquons les bidons de carburant, accueillis comme des sauveurs par de nombreuses personnes. 

Mardi 17 février



Peu avant le levé du soleil, nous mettons en route vers le Sud. Le temps est beau mais le vent un peu faible et nous devons nous aider du moteur si nous ne voulons pas arriver à Bequia trop tard.



Une heure après la tombé de la nuit, nous mouillons dans Admiralty Bay à Bequia après 90 Mille nautique de navigation. 

Mercredi 18 février
Après une bonne nuit de repos et un bon petit-déjeuner, nous repartons pour Carriacou, toujours voile et moteur tant le vent est faible. Vers 14h nous mouillons dans Tyrrel Bay, accueillis par Sylvie, Iwen et leurs enfants.

Du jeudi 19 au jeudi 26 février

 

Durant ces 8 jours nous avons du pain sur la planche au niveau technique, avec Dominique Weber pour des modifications sur le portique du bateau, supportant les panneaux solaires et l’annexe et avec Petra pour des réparation sur la voile et le lazzi bag qui enveloppe la voile à l’arrêt.

 

 

Le reste du temps est consacré aux amis et au carnaval à Hillsborough, agrémenté de balade en bus pour les clearances et les courses.