Amitiés et partage

Croisière petits vieux

 

Lundi 6 février

En fin de journée,

         

                   mémé Béa                                           et pépé Serge, les petits vieux de Honfleur, arrivent du congélateur de métropole.

Apéritif dînatoire, une claque sur les fesses puis au lit.

Mardi 7 février

Vers 6h du matin, nous levons l’ancre et allons à Sainte Anne pour la baignade hygiénique et le petit-déjeuner.

8h, nous repartons, cap sur St Vincent. Le vent et la mer sont sympa et nous...



...naviguons confortablement sous un ciel peu ensoleillé, à tous les coups ils nous ont ramené le ciel de métropole.
Sous le vent de Ste Lucie, nous déjeunons, Béa et Serge légumisent !!! Il ne faudrait pas vieillir. Le vent est tombé, ce qui nous oblige à naviguer à la voile et au moteur jusqu’à l’arrivée à Cumberland, Petite baie de St Vincent où nous posons notre ancre vers 19h30.

A peine dîner les petits vieux vont s’écrouler dans leur cabine.


Mercredi 8 février


Après le petit-déjeuner et la vaisselle fais, nous repartons, au moteur, sous un ciel couvert et sans vent, cap sur Carriacou. Vers 16h30, après une navigation avec parfois du vent et de rares fois du soleil, nous mouillons l’ancre face à Hillsborough pour les formalités de douane puis nous repartons pour nous rendre à Tyrrel Bay où nous arrivons pour le couché du soleil. Le temps étant à l’image de la journée, très pluvieux, nous dînons à l’intérieure du bateau et nous régalons du repas préparé par Doudou.


Jeudi 9 février


Vers 9h, nous quittons Tyrrel Bay cap sur Grenade. Enfin du soleil !!! Nous naviguons bon train uniquement à la voile.


A 13h30 nous entrons dans le mouillage, toujours aussi charmant, de St David.




Déjeuner puis nous débarquons à terre pour nous connecter au bar du chantier nautique et...

 

...aller faire le contrôle des batteries de Namaste, le voilier d’un couple d’amis.


16h20, nous repartons vers le sud-est de l’île et posons notre ancre à Hog Island, bien abrité et confortable. Les Petits Vieux débarquent pour la découverte du site. A la tombée de la nuit, nous mettons le BBQ en route pour la cuisson des ribbs mais le charbon de bois ne s’est laissé pas faire, ce qui a perturbé le dîner.

Vendredi 10 février

Après 45 mn de navigation, nous posons l’ancre dans Prickly Bay et débarquons pour aller découvrir la capital de Grenade, St Georges, son marché, ses vestiges et son ambiance.



A l’heure du déjeuner, Béa interpelle une passante pour qu’elle lui indique un lieu où manger des plats locaux, ce qui nous fait aboutir dans un restaurant très prisé par les locaux. Durant le déjeuner, nous faisons connaissance avec François, opticien à Yerville et Bérangère sa femme, rendez-vous est pris pour une soirée musicale dans un restaurant de Prickly Bay.

  

L’après-midi est consacrée à l’inventaire des boutiques, par Béa et Martine et la découverte de St Georges…


...Le carénage…



…et le lagon.

De retour sur Charmeur de Vent, baignade, lifting et nous débarquons à nouveau pour…


…la soirée musicale qui commence avec un steel-band puis le groupe Barracuda. François et Bérangère nous retrouvent, nous présentent, Bruno, Ingrid et Ronan, leurs amis.

La soirée se termine tard, vers minuit nous regagnons le bateau pour nous écrouler.

Samedi 11 février

Vers 9h Béa, Doudou et Serge débarquent pour la visite de Grenade.

Pendant ce temps, je prépare Charmeur de Vent pour recevoir...

   

                François                                                                et Ronan que je vais chercher près du poste de douane à 10h.


Ronan, skipper, se met au guindeau pour la remontée de l’ancre puis prend la barre, cap sur St David. Le vent et la mer sont musclés mais le ciel assez dégagé.


A midi, nous entrons dans la baie de St David et débarquons pour déjeuner au barre/restaurant du chantier.

A 14h, nous repartons, cap sur Grenville. François prend la barre…

…et nous longeons la côte.

Vers 16h30 nous entrons dans la passe de Grenville…


...où nous attendent les Petits Vieux, que je vais chercher avec l’annexe.

Dimanche 12 février



Après une nuit dans un mouillage un peu agité, nous repartons pour 4h de navigation jusqu’à Carriacou.


Nous déjeunons puis débarquons pour une promenade découverte dans la pointe sud de Carriacou.


Sur la plage, nous passons devant un petit bar fermé pour cause de sieste..


…puis nous admirons la vue sur Saline Island, White Island et Frégate Island…


…Béa flache devant cette apparition de bois flotté…


…la nature peut être surprenante…

...et les plages sauvages ne sont connue que par les locaux et les vagabond que nous sommes.


Le temps passe, il est temps de retourner vers le bateau…

…qui nous attend sagement dans Tyrrel Bay. La journée se termine par un bon dîner préparé par les filles.

Lundi 13 février

Petit-déjeuner, baignade puis nous quittons Tyrrel Bay et allons à Hillsborough pour faire les formalités de douane. Béa en profite pour faire un petit ravitaillement puis nous repartons…


…pour Union où nous arrivons après 1h30 de navigation. Nous posons notre ancre près de Happy Island, dans la Baie de Clifton à Union.


Les filles débarquent pour compléter le ravitaillement et faire du shopping…

…pendant ce temps, je débarque avec le cayac gonflable pour aller sur Happy Island où me rejoint Serge.


Pour déguster une bière locale.


Tout en admirant le paysage.

Il est temps de repartir pour récupérer les filles, pendant que Serge rentre au bateau avec le cayac.


Vers 17h nous faisons un saut de puce jusqu’à Mayreau et débarquons pour aller réserver chez Robert, le restaurant Rasta de l’île. 


Après une soirée au son de Bob Marley dans un décors délirant, nous rentrons au bateau pour nous écrouler.

Mardi 14 février

Grasse matinée, petit-déjeuner, vaisselle, baignade puis nous partons…

…pour 6h30 de navigation, direction St Vincent, vers le nord. Grand beau temps, mer sympa et vent soutenu, nous permettant d’avancer bon train.

    

Vers 16h, nous entrons dans la baie de Cumberland, très occupée par les voiliers de passage. 

       

Béa et Serge font connaissance avec nos voisines, 2 anglaises, avec qui ils débarquent pour la baignade dans la rivière.

La soirée de la St Valentin se passe au Black Baron où nous dégustons un plat de dorade coryphène préparé par Corine, magicienne aux fourneaux.

Mercredi 15 février

 Le petit-déjeuner prêt, Serge saute à l’eau pour aller larguer l’amarre qui est à terre puis nous levons l’ancre, direction Ste Lucie. Le ciel est couvert, le vent correct et la mer comme d’habitude.

Vers 12h30 nous arrivons non loin des 2 pitons, vers 13h nous nous attablons tout en naviguant sous le vent de Ste Lucie, le ciel est toujours aussi gris et pluvieux.

A 15h nous posons notre ancre à Marigot Bay et débarquons pour faire les formalités de douane. Les paroles et le manque de respect du douanier est tel que nous finissons par lui dire adieu, sans terminer les formalités, après lui avoir dit ce que nous pension de son comportement.

Nous retournons sur Charmeur de Vent, levons l’ancre et allons à Castries, la capitale de Ste Lucie, où nous mouillons pour la nuit.

Jeudi 16 février

Réveillés par l’arrivé des paquebots de croisière, nous prenons notre petit-déjeuner aux sons de la ville puis débarquons pour les emplettes au marché et les magasins.

   

Après avoir déjeuner dans un lolo du marché, nous embarquons sur Charmeur puis naviguons jusqu’à Rodney Bay, au nord de l’île. 



Vers 14h nous posons notre ancre en face de la jambe de bois, petit restaurant bien placé.


L’après-midi est consacrée au farniente  et la connection internet à la Jambe de Bois.

Le soir venu, nous nous mettons à table et fêtons l’anniversaire de Martine dans ce cadre rustique.

      

Durant le repas, un minou s’est invité à notre table. Le temps passe et nous regagnons notre voilier avec notre déambulateur, oui oui.

Vendredi 17 février

Levés tôt, nous mettons en route et quittons Ste Lucie vers 8h, cap sur la Martinique. Le ciel est dégagé, la mer sympa et le vent suffisant pour naviguer à 6 nœuds de moyenne.

 

Vers 11h30, nous entrons dans la baie de Ste Anne…

…et posons notre ancre non loin du marché…


…pour y faire des courses et retourner à bord pour déjeuner et nous baigner…


…avant de repartir pour un saut de puce jusqu’au Marin, la fin du périple beueueueueueueu !!!