Amitiés et partage




Croisière Madunina

Mercredi 23 janvier


Levés depuis 5h du matin,

    

                                          Corinne dit Co,                                                              Ange prénommé le Yéti

    

                                                    Martine dit Doudou                                                                        et François dit Popeye
 
Nous arrivons en fin d'après-midi à l'aéroport de Fort de France, accueillis royalement par Isabelle et Erick qui vivent en Martinique. Nous allons dîner au Robert dans un restaurant faisant parti de nos habitudes et allons nous coucher peu avant minuit, autrement dit vers 5h, heure de métropole.

Jeudi 24 janvier.

Erick nous conduit chez Cathy, au Marin, ville où se trouve le catamaran que nous avons loué à partir de samedi.





L'après-midi nous allons nous baignés à la plage des Salines et la soirée est consacrée à la tournée des copains au Marin.

Vendredi 25 janvier.

Matinée ravitaillement dans les différents commerces du Marin puis stockage dans l'entrepôt d'Appro Zagaya de Cathy.

           

Déjeuner au Sextant, dans le chantier de carénage des bateaux avec des copains vivant sur l'eau puis farniente dans le chantier en attendant la mise à l'eau du bateau de Loïc.



Nous passons la soirée au Zanzibar avec Sylvie, Franck et Cathy.

  Samedi 26 janvier.

Préparatif des bagage pour la croisière, formalités auprès du loueur, formalités douanières et ébullitions dans l'attente du reste de l'équipe qui se fera attendre, leurs bagage restant coincés en soute plusieurs heures.
L'installation dans Cocoa, le catamaran, faite, nous allons dans le restaurant le plus proche pour fêter la réunion de toute l'équipe, avec,

   

                                                   Anne,                                                                                              Patrick dit Patounet

   

                                                      Laetitia                                                                                             et Laurent

       Dimanche 27 janvier







          Vers 10h du matin, suite à de multiples problèmes technique, nous finissons par larguer les amarres, cap sur Sainte Lucie.

   



       Vers 15h30 nous posons notre ancre à Jalousie bay, face au Hilton, au 2 Piton au sud de l'île.



Pepito, surnommé Doc Gynéco pour nous vendre ses fruits, toujours délicieux. En fin de journée Peter, le chef ranger de l'île, comme d'usage, nous rejoint pour l'apéro.

Lundi 28 janvier



  

Nous levons l'ancre vers 8h et mettons le cap au sud. Peu après midi, nous nous retrouvons sous le vent de Saint Vincent que nous surnommons Ganja Island pour sa richesse en culture de canabis. Nous profitons d'être à l'abri de l'île pour déguster la préparation de Doudou.



Vers 15h30, nous prenons un corps-mort dans Admiralty Bay, à Bequia où nous allons passer la nuit avant de continuer à filer vers le sud.

Mardi 29 janvier

Le petit déjeuner pris, nous repartons vers le sud afin de traverser les Grenadines et nous arrêter à Carriacou. Peu après midi nous mouillons l'ancre à Hillsborough, chef lieu de Carriacou pour les formalités d'entrée dans l'état de Grenade.



      Puis nous repartons pour passer la nuit, confortablement, dans Tyrrel Bay.

Mercredi 30 janvier

Dernier saut, de 3 petites heures, vers le sud, jusqu'à Grenville à Grenade.





L'après-midi est consacrée à la découverte de Grenville et ses boutiks

Jeudi 31 janvier

Vers 87h30, tout le monde débarque pour la visite de l'île.



  

Les enfants vont à l'école avec des chaussettes de laine et l'équipe embarque pour la visite de l'île.



Passage par Saint Georges, la capitale de Grenade..



... et ses écoles

  

Puis pause déjeuner.

  

Balade vers l'intérieur de l'île, ses cascades et ses sommets.

  

Coucou aux pêcheurs...



...Prés de Goyave.

Pendant ce temps, je vais faire du bricolage pour palier aux soucis de barre.

Vendredi 1er février

Vers 9h30, mise en route pour remonter vers Carriacou. Le vent étant soutenu, nous décidons d'envoyer la voile avec un ris.Ceci fait, un bruit inquiétant nous annonce l'explosion de la grand voile que nous affalons immédiatement. Nous sommes condamnés à faire toute la remonté au moteur.




  

Peu avant 13h nous posons notre ancre à Saline Island pour le déjeuner et l'après midi.



Laurent va faire un coucou aux poissons et en photographie.



4 heures plus tard, nous repartons pour une demi heure de navigation jusqu'à Tyrrel Bay où nous fêterons un friday night à terre après avoir dégustés un BBQ de langoustes.

Samedi 2 février

  

Après le petit déjeuner, les filles débarquent accompagnées de Laurent pour se rendre à Hillsborough en taxi-co. Pendant ce temps, nous levons l'ancre pour nous rendre à Hillsborough avec le catamaran pour y faire les formalités de sortie du territoire et retrouver les filles qui y font le ravitaillement. Nous repartons en longeant la côte de Carriacou, cap sur Union Island.

  

  



Vers 13h nous posons notre ancre à Clifton Harbour, déjeunons et débarquons pour une petite visite, accompagné de shopping pendant que je fais les formalités de rentré dans le territoire de Saint Vincent et les Grenadines, formalités coûteuses, m'obligeant à aller au distributeur qui, malheureusement, est vide. Un commerçant de Clifton nous a sorti de l'impasse en nous fournissant moyennant un chèque.



Le temps passe et repartons pour une bonne demi heure de navigation.

  

Jusqu'à Mayereau pour dîner chez Robert.

  

Où les rencontres sont souvent sympas.

Dimanche 3 février





Petit déjeuner puis 30mn de navigation jusqu'aux Tobago Cays.





Mouillage entre Petit Bateau et Petit Rameau.

  

  

Nous débarquons à la découverte de Petit Bateau.



Jusqu'à son sommet puis baignade et farniente à l'ombre des cocotiers.

  

Après le déjeuner, petite excursion à Baradal, dabord pour faire un coucou aux iguanes...

  

...Puis palmes masques tubas pour aller admirer les tortues marines.

  

Retour sur Cocoa puis, avec Laurent, excursion sous-marine sur la barrière de corail

  

Soirée dorade coryphène en carpaccio et grillée.

Lundi 4 février





Vers 9h nous levons l'ancre, petit crochet à l'extérieure de la barrière de corail pour raser Petit Tabac puis cap sur Mustique, l'île des milliardaires et de la noblesse anglaise, pour se faire une soirée au festival de blues. 







A l'approche de Mustique, la vedetter de sécurité nous accoste pour nous demander de ne pas utiliser notre appareil photo puis, après que nous aillons pris un corps-mort, la douane monte à bord pour vérifier que soyons en règle, welcome à Mustique!
Soirée festival de blues au Basil bar, les musiciens se suivent, se croisent et partent dans des délires magiques au point où, fatigués en allant au Basil Bar, nous sommes restés jusqu'à la fermeture et sommes rentrés nous couchés vers 1h du matin.

Mardi 5 février



Petit déjeuner puis cap sur Bequia en passant entre l'île Quatre et Petit Nevis.



Arrivés à port Elisabeth, nous faisons un ravitaillement en eau...

  

Puis débarquons pour les formalités de douane et de ravitaillement pendantque l'équipe se fait une visite de l'île en taxi.



Vers 15h tout le monde embarque puis nous levons l'ancre et mettons le cap sur Saint Vincent.





Après avoir longé la côte sous le vent de l'île, nous mouillons à Cumberland vers 17h et plouf dans l'eau.

  

  

Au coucher du soleil nous débarquons et allons boire une bière chez Dennis puis allons au Black Baron, accueillis par Jean-Louis pour savourer la cuisine de Corine.

Mercredi 6 février

Vers 7h du matin, nous longeon,s la côte Est de Saint Vincent, vers le Nord tout en déjeunant avant d'attaquer le canal de Saint Vincent qui nous sépare de Sainte Lucie.

  



A midi, prise de corps-mort à Petit Piton puis casse-croute.

  

Puis excursion à terre

  

Douche à la cascade d'eau soufré et chaude.



Au retour, le commerce flottant nous accoste et fait craquer les filles. Dîner BBQ puis, fatigués tout le monde au lit à 21h30.

Jeudi 7 février



Après le petit-déjeuner, Yéti, aux commandes du bateau, tourne en rond devant le village La Soufrière, pendant que j'attends une bonne heure, que le responsable de l'immigration arrive à son bureau.
Ceci fait, nous repartons en longeant l'île sous le vent, vers le Nord.



  

Petit détour dans Marigot Bay, puis nous remontons vers le Nord, jusqu'à Castries, capitale de Sainte Lucie.



Nous mouillons l'ancre puis débarquons pour déjeuner dans un petit lolo au marcher puis faisons quelques emplettes avant de repartir vers le Nord de l'île.



Jusqu'à la marina de Rodney et ses maisons avec pontons. Puis je débarque pour aller acheter un pare-battage que nous avons perdus aux Tobago Cays.



Ceci fait, nous quittons la marina de Rodney puis allons mouiller l'ancre dans la baie, devant le petit bar restaurant La Jambe de Bois.

  

  

Baignade, prise d'anti-dépresseurs, John Marley arrive avec sa barque pour nous vendre des chapeaux et paniers qu'il tresse devant nous. L'heure de l'apéritif et du dîner approchant, nous l'invitons à se joindre à nous.


Vendredi 8 février

8h30, mise en route pour la Martinique, la mer est sympa et le vent pas trop contraire, ce qui nous fait arriver à la plage carte postale des Salines à 11h10.



Baignade, photos, puis déjeuner avant de repartir pour 30mn de navigation jusqu'à Sainte Anne, notre dernier mouillage de la croisière.
Les filles débarquent pour shopiner dans les différentes boutiques de Sainte Anne.
La dernière soirée se déroule à terre, à la Dunette, restaurant au bord de l'eau et étant dans la période carnaval, un groupe de musiciens sympas y mettent l'ambiance. 

Samedi 9 février

Petit déjeuner puis cap sur la marina du marin pour rendre le catamaran au loueur.
En fin d'après-midi, des amis sur place, nous conduisent à l'aéroport pour le retour vers l'hiver.