Amitiés et partage
Gecko Loco

Vendredi 20 mars


Annaïck et Gilles

                 
                           
                                              Martine                                                                         Popeye
Nous prenons l'avion pour une croisière de 2 semaines aux Antilles sur le catamaran de

Michel qui nous le loue avec lui à bord.

Nous arrivons à l'aéroport de Pointe à Pitre à 15 h et après avoir récupéré nos bagages, nous retrouvons Michel et Louis, le taxi, qui nous attendent pour nous conduire à la marina de Bas du Fort, où se trouve Gecko Loco, le catamaran qui nous attend pour que nous embarquions.
Une fois le ravitaillement fait, nous retrouvons un couple d'amis, Babet et Bernard, presque prêts à partir aux Iles Vierges Britanniques avec leur voilier et passons la soirée ensemble.

Vendredi 20 mars
Après 3 heures de navigation, nous arrivons aux Saintes.



Nous débarquons et profitons du charme de Terre de Haut.




Nous arrivons devant l'hôtel de ville.


Le mouillage n'est pas très confortable et décidons de déplacer le bateau un peu plus loin et plus proche de la nature, au lieu-dit le Pain de Sucre.

Samedi 21 mars
Après le petit-déjeuner, nous débarquons pour une baignade et une petite balade.

Gecko Loco, le catamaran sur lequel nous naviguons




Après le déjeuner nous levons l'ancre pour 2 bonnes heures de navigation jusqu'à la Dominique. En milieu d'après-midi, nous posons l'ancre sous un beau soleil.



Vers 16 h, Alexis Faustin vient nous chercher pour la visite de l'Indian River.



La maison de la sorcière dans le film Pirate de Caraïbes.


A Portsmouth, nous avons croisés le jeune Thibault qui suite à 2 années d'étude, après son bac, décide d'aller découvrir la planète, proche de la nature et de ses habitant. Il nous fait part de son désir d'aller en Martinique et nous lui ouvrons les bras pour qu'il embarque à bord, le soir même, car nous partirons très tôt, demain, pour faire route vers la Martinique.


Dimanche 22 mars

Départ aux aurores, cap sur la Martinique. La matinée, nous longeons la côte sous le vent de la Dominique, pendant quelques heures. 


Thibault s'est installé à l'avant du bateau avec son yukulélé 


Nous passons devant Roseau, la capitale de la Dominique.


Après la traversé du canal de la Dominique, sous le vent de la Martinique, nous passons devant St Pierre et la montagne Pelée, son volcan qui fut la cause de nombreux mort, quand la ville était le chef lieu de l'île. 


La ville du Carbet, du nom de la montagne en arrière plan.



L'anse Dufour et l'anse Noire la fin de notre première étape sur la Martinique. 


Nous posons l'ancre dans l'anse Noire.

  

Thibault est retourné à l'avant pour jouer de l'accordéon pendant le couché de soleil.

Lundi 23 mars
Après le petit-déjeuner, nous débarquons Thibault qui doit retrouver une amie à Grande Anse D'Arlet puis direction Le Marin pour retrouver des amis y vivant.


Arrivée dans la baie du Marin


Le club Méditerranée.


La ville sur l'eau.



Ces fleurs qui participe au charme de l'île.
La journée est consacrée, tout d'abord, au ravitaillement puis aux retrouvailles avec les amis locaux. La journée se termine au restaurant avec nos amis.

Mardi 24 mars

Après la grasse matinée et quelques courses à terre, nous levons l'ancre pour un saut de puce jusqu'à Sainte Anne.


Avec Michel, nous allons faire un tour dans la végétation de la pointe Dunkerque.






Mercredi 25 mars
Petit saut à terre pour du pain frais


L'église de Sainte Anne


2 heures de navigation pour nous rendre au Cul de Sac des Anglais, lieu sauvage, aucune route permet de si rendre.


Journée baignade pour certains 




Balade pour d'autres


Jusqu'à cap Chevalier



Les sargasses envahissent la côte au vent de toute les Antilles.


Puis retour au Cul de Sac des Anglais, l'heure de l'apéro approche.


Jeudi 26 mars

Au matin, 2 heures de navigation sur la côte au vent, vers le nord de la Martinique jusqu'à Petite Grenade, protégé par une barrière de corail.


La côte au vent, de l'île, est très occupé par les béké, dominant des Antilles depuis des siècles et possédant de belles demeures.


Le mouillage est bien protégé et donc confortable.


Balade découverte.




Vendredi 27 mars
Petit-déjeuner pris, nous repartons pour nous rendre à la ville du Robert.


Petite halte prés de la baignoire de Joséphine.


Nouvelle halte au François



La magie de la nature et les maisons locales.


Passage d'une yole entre le François et le Robert.


Arrivée au Robert puis ravitaillement, aidé par notre ami André, ensuite balade dans la ville.




  


La journée se termine au restaurant avec Isabelle, Erick et André, nos amis habitant non loin.

Samedi 28 mars

L'étape entre le Robert en Martinique et Marie-Galante étant longue, nous démarrons aux premières lueurs du jour et naviguons vers le nord en passant au vent de la Dominique. La navigation bien qu'agitée, a été agrémentée par une visite de dauphins.


En fin de journée, juste avant d'arriver, le vérin du pilote automatique nous laisse tombé ce qui ne nous gène pas pour rentré dans le port de Grand Bourg à Marie-Galante. 



Dimanche 29 mars
A l'heure d'ouverture des loueur de voiture, nous débarquons pour faire le tour de l'île en voiture.


Nous commençons par monter à l'hôpital de Marie-Galante pour avoir une belle vue sur Grand Bourg et son environnement.


  

Petite halte à l'habitation Murat et son histoire.

  


La belle plage de Capesterre envahie par les sargasses.

  
               Petit ravitaillement à la distillerie Bellevue.                               Stop à la Gueule Grand Gouffre                                 
  


En début d'après-midi, nous rendons la voiture et allons à Saint Louis pour nous baigner et passer la nuit.



Lundi 30 mars
La prochaine grande étape doit nous mener à Saint François, via l'anse Canot. 




Baignade et balade avant le déjeuner.



Départ pour Saint François en Guadeloupe.



Mouillage dans l'anse Champagne, devant l'hôtel Hamac à Saint François.


Visite à sur le voilier de travail de Philippe Fiston, concurrent de la Route du rhum et ancien collègue de travail de l'époque où j'étais branleur de vagues professionnel. 

Mardi 31 mars


Vue du bateau.


Petite balade le long du golf international de Saint François.



Prise d'antidépresseurs à la marina.


Après-midi farniente à la plage à côté du bateau.


Mercredi 1er avril


Au matin, nous levons l'ancre et pénétrons dans la marina de Saint François pour faire le plein d'eau.




Ensuite nous longeons la côte sud de Grande Terre pour nous rendre à Sainte Anne.



A Sainte Anne, nous nous installons dans le port de pêche, c'est la fin de notre périple.


Du bateau, nous sommes spectateurs de l'exercice aquatique des chevaux qui ne sembles pas en souffrir.


  

   

Le monde est petit, en nous promenant à Sainte Anne, nous croisons une collègue de travail de l'hôpital de Montreuil-Sous-Bois qui, depuis 2 ans vie en Guadeloupe et y travaille.

Jeudi 2 avril
C'est notre dernier jour aux Antilles et avant d'aller prendre l'avion, nous allons nous promener dans Sainte Anne.







L'après-midi, je vais faire un tour au Club Méditerrané profité de la plage.